Le Christ-Roi

Le Christ-Roi

Le Christ, roi de l’univers

   L’année liturgique se termine sur la contemplation de Jésus, roi, jugeant les nations.

Les tympans de nos cathédrales nous invitent à contempler le Christ en majesté.

   Qui est-il, ce roi glorieux que l’Evangile nous présente aujourd’hui ?

   Il est d’abord un berger. Les lectures de ce jour nous le rappellent. L’image du berger qui sépare les brebis des boucs renvoie à un usage habituel chez les bergers palestiniens à l’époque de Jésus : le soir, ils séparaient ainsi les animaux. « Le Seigneur est mon berger » (Ps 22) Le roi prend soin des nations comme le berger prend soin de ses troupeaux.

    Il discerne le bon du mauvais, à l’aune de l’amour : « J’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger » : Gestes élémentaires, à l’égard des personnes dont la vie est menacée par la faim, la soif, le froid, la maladie, le rejet social…Lui-même, qui a pris notre condition humaine, a eu faim, a eu soif, a été rejeté. C’est pourquoi, celui qui ne le reconnaît pas dans son frère blessé, n’est pas de son Royaume.

    Il n’est pas un roi lointain, « pour la fin des temps ». Le jugement, c’est ici et maintenant, pour chacun de nous. C’est aujourd’hui qu’il faut se déterminer, qu’il nous faut trier en nous ce qui est de l’amour et ce qui ne l’est pas. Vivre l’alliance avec Jésus commence par vivre l’alliance avec nos frères

    « Que ton règne vienne », disons-nous dans le Notre Père.  Est-ce que je désire vraiment que Jésus règne ?  Sur quels domaines de ma vie règne-t-il aujourd’hui ? Nous sommes souvent retenus par la peur qu’Il prenne les rênes de notre existence. L’abandon à l’Amour est un risque. Lui, le roi, a pris ce risque pour nous donner sa vie.

  Seigneur, en ce temps de confinement, donne-nous grâce d’être plus attentifs à ta présence dans nos frères !

Laurence de Crouy-Chanel, Communauté du Chemin Neuf

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *